• El Choquequirau

    Quelle rando incroyable...

    C'etait grandiose, sublime, magnifique !

    Durant 6 jours, nos yeux se sont ecarquilles sans arret pour s'emerveiller devant la puissance de ces montagnes, ces forces geologiques qui nous depassent, nos jambes nous ont vaillemment portes pour le meilleur et pour le pire : les montees de 1500m de denivelee en moins de 8km, les traversees de torrent qui ont deborde de leur lit dans la nuit et ont emprte le chemin... on cale un tronc d'arbre en travers, on s'accroche aux lianes, on grimpe a quatre pates dans la boue pour retrouver la suite du chemin... Un petit air d'Indiana Jones nous trotte dans la tete !

    Quelle aventure !

    Nous demandions conseil aux muletiers et aux (rares) habitants que nous croisions sur le chemin : des le debut de la rando, a Cachora, nous apprenons qu'il est impossibe de franchir le rio Blanco, entre Choquequirao et le Machu. Avec cette saison des pluies tres humide, cette partie la du sentier est barree. Un peu decus, on se lance dans l'aventure vers le Choquequirao seulement (dur pour les gars d'imaginer devoir faire demi tour et revenir par le meme chemin !) ...aventure qui sera bien suffisante, finalement ! Et avec la bonne surprise de rencontrer Simon, un compatriote lillois contraint d'abandonner son guide et sa mule (ne pouvant escalader les rives du fameux torrent).

    L'apotheose du trek fut la decouverte de la cite perdue a sommet d'une "petite" monagne (3200m): Choquequirao se devoile petit a petit entre des limbes de brumes... Les differentes parties de la cite nous impressionnenent : des greniers a grain, des ateliers mysterieux avec des allures de maisons bretonnes (!), des temples du soleil et des lieux de sacrifice, un canal d'irrigation qui prend sa source a plusieurs km, dans d'autres sommets et qui degringole jusqu'aux terrasses a flanc de falaise... epoustouflant !

    Les Incas se seraient refugies dans cette cite perdue suite a l'assaut des espagnols, et l'auraient ensuite abandonnee en detruisant les chemins qui y menaient, pour la preserver... Elle est tombee dans l'oubli durant plusieurs siecles n'a ete redecouverte que recemment ! Envahie par la jungle humide, les archeologues la degagent petit a petit. Plus on fouille, plus on se rend compte que cette cite etait tres importante, encore plus grande que le Machu Picchu.

    Sur le retour, la chaine des 5000m, enneigee, dominee par le majestueux glacier Salkantay (6200m), nous salue d'entre les nuages...

    La boue, les "derrumbes", les torrents en crue, les moustiques au creux du rio Apurimac, le denivelee... nous en auront fait bave ! Mais cela en valait le coup !!! Les photos pareleront d'elles meme...

     

    El Choquequirau

    Rando de 6 jours, de Cachora a Choquequirao

    El Choquequirau

    Le trio en chemin

    El Choquequirau

    Notre sentier descend le flanc de droite, traverse le Rio Apurimac, et remonte le flanc de gauche (on devine le sentier qui zigzag) pour atteindre Choquequirao

    El Choquequirau

    Les forces de la Nature !

    El Choquequirau

    Indiana Jones au Perou...

    El Choquequirau

    Le torrent en crue

    El Choquequirau

    Le sentier en saison des pluies

    El Choquequirau

     Le remontee sera dure !

    El Choquequirau

    zigzag again'n again

    El Choquequirau

    Puente du Rio Apurimac

    El Choquequirau

    Traversee delicate

    El Choquequirau

    Il fait caillant dans la brume du soir

    El Choquequirau

    Preparatifs de l'ascention du dernier troncon avant le Choquequirao 

    El Choquequirau

    Petit matin... energie !

    El Choquequirau

    Le quatuor sur la derniere montee

    El Choquequirau

    Decouverte... !

    El Choquequirau

    Les mystrieuses ruines se devoilent...

    El Choquequirau

    ...elles s'etagent de part et d'autre de la montagne...

    El Choquequirau

    Curieuse ambience bretonnante !

    El Choquequirau

    Oh le gros caillou !

    El Choquequirau

    Vous avez dit vertigineux ?

    El Choquequirau

    Coucou Maman !!!

    El Choquequirau

    Les murs decores de llamitas blancas !

    El Choquequirau

    Combien de llamitas blancas ?

    El Choquequirau

    Un souvenir innoubliable...

    El Choquequirau

    Entre les temples du sommet et ces terrasses a la limite de la verticale...il y aurait encore mille ruines a decouvrir ! 

    S'imaginer avec les archeologues...ca fait vibrer Louis !

    El Choquequirau

    Nos salutations, majestueux Salkantay.

    Nous nous sommes reposes 2 jours a Cuzco ou Qosqo, ville qui nous a d'abord un peu braque, grouilant de monde, paraissant si touristique, et puis on a pris le temps de decouvrir l'autre Cusco, celui du marche San Pedro (bon pain, fromage affine, chocolat pur, et autre arachides, feves sechees, amandes...), des pastelerias (hmmmm ! apres l'effort le reconfort !), des ruelles de pierres taillees Incas impressionnantes... Ils en faisaient de l'art, en fait : une serie de pierres represente le trio sacre serpent-puma-condor, une pierre a 12 angles...

    El Choquequirau

    Plaza de armas de Qozqo

    El Choquequirau

    Rencontre inattendue

    El Choquequirau

    Mur Inca

    Apres de bons echanges dans notre hotel de backpackers, avec des fancais de passage (surtout des jeunes et des retraites, c'ast marrant), nous decidons de boycotter le Mach Picchu, bonde et trop cher... Apres le Choquequira, on a peur d'etre decus. On va donc faire quelques petites balades a la journee dans la Vallee Sacree de Cuzco : Moray (centre d'experimentation agronomique des Incas) et Salinas (sources salees exploitees en bassins, plus vieux que les Incas), avant de se diriger vers Puno et le Lac Titicaca.

    En route, nous voulons nous arreter a Quehue pour marcher sur le dernier pont Inca : el puente Q'eswachaka, au dessus du rio Apurimac. C'est un pont en herbes tressees, refait tous les ans par les locaux avec leur savoir ancestral... suite au prochain episode !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    simoustine
    Lundi 5 Mars 2012 à 21:18

    Fantastique ! Je suis scotchée par votre rando et toutes ces découvertes ... bravo vraiment, un grand bravo pour cet engagement physique très intense...

    2
    simoustine
    Mardi 6 Mars 2012 à 17:41

    Je ne me lasse pas d'observer les photos...Ces paysages grandioses, émergeant des nuages, sont inoubliables, vous avez dû vous sentir privilégiés de les atteindre à la force des mollets, chamade au coeur, cartes consultées cent fois, solidarité, et rencontres fortes... Chapeau, le Trio !

    3
    Mamuche
    Mardi 6 Mars 2012 à 20:36

    Ils l'ont fait!!


    Wahouhouhou!


    Effectivement, cela a l'air dur dur et, finalement, la "saison" a sa raison d'être! A peine sale, le pantalon!


    Et Papich qui commençait à dire, ça a l'air super, tu te sens de le faire? la réponse est non, je ne pense pas!


    Bravo les jeunes, heureusement que l'on sait après... les torrents, les coulées de boue....


    Reposez vous bien


     


     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    la cousine
    Mercredi 7 Mars 2012 à 01:04

    Merci de nous faire partager vos aventures  et vos émerveillements. Comme j'aurais aimé vivre cela!


    si vous rencontrez des producteurs de cacao de la coopérative Acopagro, dites leur qu'une cousine en France fait copieusement marcher leurs affaires (faute de voyage, le chocolat ça fait rêver et c'est antidépresseur).


    Vos récits et vos photos sont magnifiques, je les savoure chaque fois avec une grande joie.

    5
    tatige
    Mercredi 7 Mars 2012 à 11:12

    Bravo les découvreurs. les photos sont superbes . Quelle émotion de découvrir après multe efforts et difficultés un lieu du passé pour vous seuls!!!! Vous méritez bien ces cadeaux du voyage.Vous nous faites partager de façon vivante et belles photos votre périple. Je deviens accro à votre blog! 

    Bien à vous, reprenez des forces avant de repartir à la découverte du monde inca endormi . 

     

    6
    tatige
    Mercredi 7 Mars 2012 à 14:36

    8 Mars 14h.1/2 Bien confortablement installée au chaud et au sec, je viens d'entendre une émission sur les ponts et juste sur votre pont, je me plais à l'imaginer,  que vous êtes peut-être en train d'arpenter au même moment!!! Pont  unique au monde, refait selon les traditions ancestrales tous les ans, tressé par les femmes et placé par les hommes. Un grand moment encore à vivre..ne lachez pas la rampe, il parait que les paysages du haut du pont sont époustouflants!! Attention au vertige.. Peut-être y serez vous au moment de la fête annuelle pour sa restaurattion? 

    Buen viaje

     

     

    7
    akini
    Mercredi 7 Mars 2012 à 19:25

    Magnifico!! Les montagnes, et vous aussi, ça me fait toujours plaisir de voir vos bouilles! :)

    Toujours aussi aventuriers, parce qu'il ne faut pas que ça soir trop facile, ce ne serait pas drôle!! ;)

    Des bisous depuis l'ile de beauté! Je pense très fort a vous! Avec aussi une pensé spéciale pour Cricri, qui j'espère, n'a pas trop froid... Je suppose que l'hiver du massaïland à côté, c'est de la gnognotte...

    Continuez d'enjoyer!

    8
    zaza de koumac
    Mardi 13 Mars 2012 à 10:57

    trés belles photos

    à bientôt les amis

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :